Contenu

Histoire & patrimoine

L’histoire et l’identité de votre ville d’Ingré en quelques lignes.

Le nom

La première mention écrite d’Ingré apparaît dans un texte rédigé en latin : UNIGRADUS.

Uni : premier
gradus : un pas, un mouvement, un degré (dans le sens d’une marche, une graduation).

UNIGRADUS signifierait un premier pas vers un lieu important, par rapport à Orléans, la place forte romaine. Ingré, sur la route de la Beauce, jouait certainement un rôle économique important.

Tout au long des siècles, l’orthographe d’UNIGRADUS a évolué : au XIe et XIIe siècle, on rencontre UNIGRADUS (UNIGRADU, UNIGRADUM). A la fin du XIIe, la transformation est très nette : INGRÉIO, et INGRÉYO au XIVe

 

Ingré, ville de la préhistoire

Le passé archéologique d’Ingré est connu depuis le XIXe siècle. Des dents et des ossements fossilisés ont été retrouvés du côté de Montabuzard, prouvant la présence sur place de cerfs, de rhinocéros, et d’espèces disparues comme le lophidion.

Des hommes ont vécu à Ingré il y a plus de 10 000 ans, leurs outils quotidiens sont restés enfouis : des haches de pierre, des pointes de flèches en silex et des polissoirs. Aux premières meules à grains du néolithique ont succédé les cultures de céréales de l’époque gallo-romaine, écoulées sur le marché proche de Cenabum (Orléans) avec lequel Ingré fait le lien

On saute quelques siècles pour trouver le premier Maire d’Ingré élu en 1790 par les habitants (hommes) actifs, le curé Jean Barthélemi Chevrier. Il établit un « Etat de sections » répartissant la commune en 22 quartiers. En 1790 la commune d’Ingré compte 2668 habitants.

 

Quelques dates

  • 1823 : installation d’une station de télégraphe à Changelin. La ligne reliait Paris à Bayonne
  • 1848 : création de la compagnie de sapeurs pompiers
  • 1858 : création de l’Harmonie municipale
  • 1887 : construction de l’Hôtel de Ville place du Bourg
  • 1913 : installation de la première ligne d’électricité. Les premières automobiles font leur apparition
  • 1961-65 : création de la zone industrielle d’Ingré / St Jean de la Ruelle
  • 1974 : mise en place des travaux de l’autoroute A 10, qui relie Paris au Val de Loire
  • 1989 : création de la zone d’activités de Muids
  • 1992 : construction d’un supermarché Intermarché, rue du val d’Orléans
  • 1992 : ouverture du lycée Maurice Genevoix
  • 1996 : création d’un nouveau Centre de Secours des Pompiers d’Ingré
  • 2007 : 1ère campagne archéologique de la ZAC des jardins du Bourg
  • 2008 : agrandissement de l'accueil de Loisirs Gabriel Pahaut
  • 2010 : réfection du toit de l'église Saint Loup après la tempête Xynthia
  • 2011 : création des unités de dénitrification dans les deux châteaux d'eau d'Ingré
  • 2014 : nouveau terrain de football en synthétique
  • 2015 : ouverture de la salle convivialité Alfred Domagala
  • 2016 : extension de l'école maternelle Émilie Carles
  • 2018 : rénovation du château de Bel Air

 

En 1971, à la demande du Maire d'Ingré M. Lucien Feuillâre, M. Desprez, ancien conseiller municipal et lauréat de l‘école régionale des Beaux Arts réalise le blason de la ville. Il y reprend les productions traditionnelles (le blé et la vigne) et y ajoute les fruits et la musique (rappelant la création en 1858 de l'Harmonie municipale). Le blason est modernisé en 2003 pour devenir le logo actuel.