Contenu

Histoire & patrimoine

L’histoire et l’identité de votre ville d’Ingré en quelques lignes.

Le nom

La première mention écrite d’Ingré apparaît dans un texte rédigé en latin : UNIGRADUS.

Uni : premier
gradus : un pas, un mouvement, un degré (dans le sens d’une marche, une graduation).

UNIGRADUS signifierait un premier pas vers un lieu important, par rapport à Orléans, la place forte romaine. Ingré, sur la route de la Beauce, jouait certainement un rôle économique important.

Tout au long des siècles, l’orthographe d’UNIGRADUS a évolué : au XIe et XIIe siècle, on rencontre UNIGRADUS (UNIGRADU, UNIGRADUM). A la fin du XIIe, la transformation est très nette : INGRÉIO, et INGRÉYO au XIVe.

 

Ingré, ville de la préhistoire

Des vestiges archéologiques, trouvés sur la commune depuis le XIXe siècle, permettent de remonter loin dans le temps. En effet, des dents fossiles et des ossements de nombreux vertébrés comme le cerf ou le rhinocéros, mais aussi d’espèces disparues comme le lophidion ont été retrouvés à Montabuzard. Ingré semble avoir été habité dès la période néolithique (10 000 ans avant J.-C.), comme le prouve la découverte de nombreux outils tels que des haches de pierre, des pointes de flèches en silex, des polissoirs et des meules à grains. A l’époque gallo-romaine, Ingré est un lien entre la Beauce, grande productrice de céréales, et le marché que représente CENABUM (Orléans).En 1790, le premier maire d’Ingré est élu par les habitants actifs. Il s’agit de l’abbé Jean Barthélemi Chevrier, curé de la commune. Il établit un « Etat de sections » qui divise la commune en 22 quartiers. A cette époque, la population d’Ingré compte 2668 habitants.

 

Quelques dates

  • 1823 : installation d’une station de télégraphe à Changelin. La ligne reliait Paris à Bayonne
  • 1848 : création de la compagnie de sapeurs pompiers
  • 1858 : création de l’Harmonie municipale
  • 1887 : construction de l’Hôtel de Ville place du Bourg
  • 1913 : installation de la première ligne d’électricité. Les premières automobiles font leur apparition
  • 1961-65 : création de la zone industrielle d’Ingré / St Jean de la Ruelle
  • 1974 : mise en place des travaux de l’autoroute A 10, qui relie Paris au Val de Loire
  • 1989 : création de la zone d’activités de Muids
  • 1992 : construction d’un supermarché Intermarché, rue du val d’Orléans
  • 1992 : ouverture du lycée Maurice Genevoix
  • 1996 : création d’un nouveau Centre de Secours des Pompiers d’Ingré

 

Depuis 1971, Ingré a son blason. Il a été réalisé par M. Desprez, ancien Conseiller municipal et prix de l‘école régionale des Beaux Arts, sur la demande de M. Lucien Feuillâtre, Maire de l’époque. Deux motifs sculpturaux étaient déjà présents dans la salle des mariages de la Mairie : le blé et la vigne, symbole de l’activité agricole d’Ingré. M. Desprez a décidé d’y ajouter les fruits et la musique, traduisant deux éléments importants dans l’histoire de la commune : la culture arboricole, et l’Harmonie municipale (créée en 1858).

Le blason est devenu un « logo » et a été stylisé en 2003 pour évoluer avec le temps.